Retour vers le passé : Les Blues Brothers (1980)

 

REALISATEUR

John Landis

SCENARISTES

John Landis et Dan Aykroyd

DISTRIBUTION

John Belushi, Dan Aykroyd, Carrie Fisher, James Brown, Ray Charles, Cab Calloway, Aretha Franklin, Henry Gibson, Charles Napier, Frank Oz, Steven Spielberg…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie musicale
Titre original : The Blues Brothers
Année de production : 1980

- Est-ce que vous êtes des policiers ?
- Non, m’dame. Des musiciens.

Et pour “Joliet” Jake Blues et son frangin Elwood, la musique, c’est la vie, c’est une passion, c’est un état d’esprit. Une déclaration d’amour à la soul, au rhythm & blues, exprimée de manière jubilatoire tout au long de fabuleux numéros musicaux à l’énergie communicative. C’est aussi simple que cela, en fait : Les Blues Brothers est une grande comédie musicale car la musique est avant tout absolument géniale et donne envie de bouger comme un malade devant son écran.

Et dire que les producteurs ne voulaient pas au départ engager Ray Charles, Aretha Franklin, Cab Calloway, James Brown ou encore John Lee Hooker car à l’époque du tournage (mi-1979, le disco était encore populaire…mais plus pour longtemps), ces grands artistes connaissaient alors un creux dans leur carrière et n’avaient pas sorti un succès majeur depuis plusieurs années.

 

 

C’était sans compter l’amour inconditionnel de Dan Aykroyd et John Belushi pour cette musique. Les deux acteurs ont créé leurs personnages pendant les premières saisons du Saturday Night Live avant de rassembler une talentueuse bande de musiciens (Paul Shaffer, Steve Cropper, Donald “Duck” Dunn, “Blue Lou” Marini…qui ont presque tous participé au film) et de conquérir un public de plus en plus important par leurs albums et leurs concerts. L’étape suivante était le grand écran et c’est John Landis, qui venait de diriger John Belushi dans American College, qui fut choisi pour développer l’histoire des Blues Brothers au cinéma, en épaulant également Dan Aykroyd pour la rédaction du scénario.

Pour de nombreuses raisons, le tournage ne fut pas de tout repos, entraînant une augmentation des coûts de production qui fit des Blues Brothers l’une des comédies les plus chères jamais réalisées. Des excès derrière la caméra…mais aussi des excès au coeur d’une histoire complètement loufoque, qui ne manque pas de dialogues décalés, de péripéties souvent cartoonesques et de scènes d’anthologie, une ambiance savoureuse qui culmine lors d’un concert de folie et une légendaire et spectaculaire course-poursuite finale.

 

 

Dans leur quête pour trouver l’argent nécessaire pour sauver l’orphelinat où ils ont été élevés, les frères Blues atteignent une dimension mythique. De nombreux obstacles se dresseront sur leur route mais ni la police, ni une ex-petite amie revancharde (la regrettée Carrie Fisher), ni un groupe de country (emmené par cette sacrée trogne de Charles Napier), ni ces abrutis de nazis de l’Illinois ne les empêcheront de mener à bien leur tâche…

…car ils sont en mission pour le Seigneur !

Everybody wants somebody
Everybody wants somebody to love
Someone to love
Someone to kiss
Sometime to miss, now
Someone to squeeze
Someone to please
And I need you you you
I need you you you
I need you you you
I need you you you

Partagez cette news :

par Le Doc

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire