Retour vers le passé : Les Aventures de Superpup (1958)

C’EST UN OISEAU ? C’EST UN AVION ? …NON, C’EST SUPERPUP !

 

Réinventer un univers super-héroïque en le peuplant d’animaux anthropomorphiques, ce n’est franchement pas une mauvaise idée pour une série jeunesse. Et cela a d’ailleurs déjà été fait à plusieurs reprises, que ce soit sur papier ou en dessin animé. En “live action” (ou prises de vues réelles pour parler français), c’est déjà plus rare…un seul exemple me vient d’ailleurs à l’esprit (ou alors ma mémoire n’est vraiment plus ce qu’elle était) et compte-tenu de la médiocrité abyssale de cette production fauchée, je ne suis pas étonné que cet essai soit resté sans suite…

Le tournage de la sixième saison des Aventures de Superman s’est terminé dans les derniers mois de l’année 1957. La série était toujours un succès d’audience et les producteurs avaient clairement des plans pour la continuer. Mais les négociations avec les acteurs en vue d’un possible renouvellement n’avaient pas encore débuté (et George Reeves, déjà un peu “prisonnier” du rôle, n’avait plus tellement envie de porter la cape et les collants à 43 ans) et Whitney Ellsworth, le représentant de DC à Hollywood, a eu alors l’idée d’une série dérivée pour les plus jeunes (soit pour accompagner la diffusion des Aventures de Superman, soit pour que l’univers soit toujours présent sur le petit écran en cas d’annulation de la série-mère).

Mais sur ce coup-là, Whitney Ellsworth ne s’est pas montré particulièrement inspiré…

 

 

The Adventures of Superpup, pilote tourné fin 1957 (ou début 1958 selon les sources), place donc les éléments de la mythologie de Superman dans un monde peuplé par des animaux…et principalement des chiens. La seule exception est une petite souris qui surgit du bureau de Bark Bent, le Clark Kent local, une “marionnette chaussette” qui remplace le narrateur en voix-off des précédentes adaptations d’une petite voix irritante.

Les personnages sont joués par des acteurs de petite taille (dont Billy Curtis, déjà à l’affiche de Superman et les Nains de l’Enfer), affublés de masques de chiens totalement inexpressifs, des constructions en fibre de verre qui ne permettaient pas d’articuler des dialogues. Ces grosses têtes de toutous devaient également limiter la vision des comédiens, comme le montre la scène (qui a donc été gardée au montage) où le méchant professeur Sheepdip galère à trouver la poignée d’une porte.

 

 

Oups, pas la bonne photo…

 

 

Cumulant les moments gênants et les démonstrations d’humour éculé, Les Aventures de Superpup n’a pas trouvé de sponsor et est resté à l’état de pilote. Après le décès tragique de George Reeves en 1959, Whitney Ellsworth a de nouveau tenté de le vendre, sans succès. Pour relancer la franchise, un pilote centré sur Superboy, un “Smallville avant l’heure”, a été tourné, pour le même résultat que Superpup.

Les producteurs des Aventures de Superman ont également proposé à l’acteur Jack Larson de reprendre le rôle de Jimmy Olsen dans une série dérivée qui aurait utilisé des images d’archives et une doublure pour personnifier Superman. Par respect pour le défunt George Reeves, Jack Larson a décliné l’offre. C’en était fini des efforts pour reproduire la recette des Aventures de Superman.
L’Homme d’Acier est ensuite revenu à la télévision en 1966, sous la forme d’une série de cartoons produits par Filmation.

Partagez cette news :

par Le Doc

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire