• Critique The Grand Budapest Hotel par

    Comédie hilarante, ce film américain possède mise en scène et casting luxueux pour une bonne dose de divertissement.

    Tout d’abord, on saluera Ralph Fiennes, dirigeant le personnel d’un hôtel prestigieux dans la république de Zubrowka. Raffiné, aimant la poésie ainsi que coucher avec ses plus riches clientes. Accompagné par le jeune Tony Revolori, lobby-boy insoucieux et motivé, s’entendant à merveille avec son supérieur, ils font ensemble les 400 coups. Rajoutons au duo principal un Willem Dafoe en homme de main flippant d’une famille mafieuse et un Jude Law en jeune écrivain perspicace et assidu. Soutenu par des seconds rôles excellents avec tous leurs caractères propres, la totalité des acteurs convainc.

    La mise en scène se veut joyeuse, joviale et chatoyante. On s’émerveille devant chaque pièce du fameux hôtel en question. Chaque espace nous conquis par ses couleurs mirobolantes, ses formes attrayantes, sa décoration abondante. La plus mince parcelle d’espace est valorisé, les transports sont magnifiques, on se lèche les papilles devant les pâtisseries Mendl’s. Mais surtout on est éblouit par la panoplie gigantesque de costumes absolument stylée et les divers autres lieux tous plus attrayants les uns que les autres.

    Le scénario n’est pas des plus innovants au départ. En effet, un héritage est en question et certaines personnes seraient prêtes à payer cher pour l’obtenir. Course poursuite, emprisonnements, meurtres, réhabilitations, le tout dans une période d’entre-deux guerres : voilà de quoi nous captiver. Si le récit suit une trame prévisible, les petites fantaisies qui ornent la trame seront eux fort plaisants. Les dialogues humoristiques et la manière si désinvolte dont est traitée le problème, toujours avec le sourire et la bonne humeur nous attendrira. Le développement est agréable, plein de surprises et finalement le récit passionne.

    Avec tant de qualités, cette œuvre s’impose comme un des meilleurs films de ce début d’années.

    9

    Kazuyuki Asai - 07 mars 2014

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu The Grand Budapest Hotel ?
Ecrire une critique